Les différentes poses de fenêtre

Sommaire

Le type de pose d'une fenêtre dépend de la configuration existante en rénovation et du système de construction pour le neuf. Il en existe trois principaux : la pose en applique, celle en feuillure, et celle en tunnel.

La pose en applique

Principe

On a plus souvent recours à une pose en applique dans le neuf, mais cela peut être envisagé en rénovation si la maçonnerie est mise à nu et qu'une isolation est prévue. En effet, ce type de pose intègre la mise en place d'un doublage isolant.

Avec la pose en applique, la menuiserie est fixée avec des pattes ou des équerres chevillées contre le mur intérieur. Le dormant (partie fixe qui porte la partie mobile) de la fenêtre repose sur la partie débordante intérieure du mur, qui sert d’appui. Si l'épaisseur du doublage dépasse celle du dormant, la fenêtre sera équipée d'une tapée.

Avantages et inconvénients d'une pose en applique

La pose en applique offre une bonne isolation et une surface de vitrage optimisée.

En revanche, elle est réservée à l'isolation par l'intérieur.

> Les différents types de pose de fenêtres : comment choisir ?

Conseils pour la pose

Cinq mesures sont à prendre pour choisir votre menuiserie à poser en applique :

  • La hauteur de tableau ;
  • La largeur de tableau ;
  • L’épaisseur du doublage ;
  • La hauteur d’allège ;
  • La hauteur sous plafond.

En hauteur et en largeur, il est préférable de prendre à chaque fois les mesures en deux points et de garder la plus petite.

La pose en feuillure

Principe

En neuf comme en rénovation (pour une fenêtre sans isolation intérieure), la pose en feuillure consiste, comme son nom l'indique, à encastrer la fenêtre dans le bâti, au fond de la feuillure. Elle est idéale avec des murs épais.

En rénovation, le dormant de l'ancienne fenêtre, ainsi que ses fixations, doivent être complètement démontés. Il reste alors une feuillure, une entaille pratiquée dans toute la longueur de l'arête, et destinée à recevoir la traverse basse du dormant.

Avantages et inconvénients d'une pose en feuillure

La pose en feuillure offre une excellente étanchéité et est compatible avec une isolation par l'intérieur ou par l'extérieur.

Mais en rénovation, la feuillure pourra avoir besoin d'être agrandie, entraînant des travaux de maçonnerie. Sinon, la fenêtre devra être fabriquée sur mesure, avec le coût supplémentaire induit.

Conseils pour la pose

Six mesures sont à prendre pour choisir votre menuiserie à poser en feuillure :

  • La hauteur de tableau ;
  • La largeur de tableau ;
  • La hauteur du fond de feuillure ;
  • La largeur du fond de feuillure ;
  • La profondeur de feuillure ;
  • La hauteur d’allège.

La pose en tunnel

Principe

Utilisée en neuf comme en rénovation, la pose en tunnel convient aux murs d'assez forte épaisseur, comme ceux en pierre. La menuiserie est en effet posée dans l'épaisseur du mur, le dormant se positionnant à nu intérieur, à mi-épaisseur, ou plus rarement à nu extérieur.

En rénovation, si les dimensions de la nouvelle menuiserie sont inférieures à celles du tableau, les interstices pourront être comblés par des alèses (élargisseurs) ou des impostes en partie haute.

Avantages et inconvénients d'une pose en tunnel

La pose en tunnel est relativement simple, aucun travail de maçonnerie n'étant nécessaire. Elle autorise une isolation par l'intérieur ou l'extérieur.

Mais elle entraîne une perte de luminosité. Attention également aux problèmes d'étanchéité au fil du temps.

Conseils pour la pose

Trois mesures sont à prendre pour choisir votre menuiserie à poser en tunnel :

  • La hauteur du tableau ;
  • La largeur du tableau ;
  • La hauteur d’allège.

Il est préférable de prendre à chaque fois les mesures en deux points et de garder la plus petite.

Ces pros peuvent vous aider