Isolation phonique et thermique de ses fenêtres : quel vitrage choisir ?

Question détaillée

Question posée le 22/07/2011 par Anonyme

De bonnes fenêtres, c'est avant tout des fenêtres qui assurent à la fois une bonne isolation thermique et phonique. Quelles sont les meilleures solutions de vitrage ? Des pros vous donnent leur avis !

5 réponses d'expert

Réponse envoyée le 24/07/2011 par un Ancien expert PagesJaunes

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation thermique ?

Pour une bonne isolation thermique, seule la lame d'air importe : elle doit avoir une épaisseur entre 16 et 20 mm et ne pas circuler. Pour une meilleure efficacité, l'air peut-être remplacé par de l'argon et on peut ajouter sur un vitrage un film limitant l'apport solaire en été.

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation phonique ?

Pour une bonne isolation phonique, il faut de la masse et des matériaux de différentes épaisseurs. On choisira donc des doubles vitrages avec 2 verres d'épaisseurs différentes et plutôt épais.

Existe-t-il un vitrage qui permet d’optimiser à la fois isolation phonique et thermique ?

Oui, il suffit de choisir un double vitrage avec 2 verres d'épaisseurs différentes séparés par 16 ou 20 mm d'argon.

Double vitrage, triple vitrage, survitrage ?

Le sur-vitrage n'est à réserver que dans le cas où on souhaite améliorer la résistance thermique de ses fenêtres bois sans les changer. Mais l'efficacité est limitée car la lame d'air n'est pas immobile car pas étanche, et si l’étanchéité a pu être assurée, il va se poser le problème de la condensation qui générera la visibilité et entrainera une moisissure du cadre de la fenêtre.
Une fenêtre a 2 rôles importanst qui peuvent paraître contradictoires : empêcher la chaleur de sortir et garantir un maximum d'apports solaires. Le triple vitrage est très efficace en terme d'isolation mais cela se fait au détriment des apports solaires : sans une majorité des cas, le bénéfice en isolation par rapport à un double vitrage ne compense pas le déficit en apport solaire. Il faut donc réserver le triple vitrage aux zones froides et sur les versants Nord ou mal exposés.
Les doubles vitrages sont le plus souvent la solution : la gamme est telle qu'il est possible de trouver celui correspondant le mieux à ses besoins.

D'autres conseils ou commentaires ?

Compte-tenu des performances thermiques des vitrages actuels, l'apport solaire qu'ils génèrent est souvent supérieur aux déperditions liés aux vitrages, c'est pour cela que la RT 2012 impose une surface de vitrage d'au moins 15% de la SHAB (principalement orienté Sud bien entendu). Pensez-y même pour une rénovation !

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 28/07/2011 par un Ancien expert PagesJaunes

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation thermique ?

Un double vitrage performant doit disposer d'un traitement avec une couche faiblement émissive sur l'une des faces intérieures du verre afin de multiplier par 2 son pouvoir d'isolation thermique (100% d'amélioration). Cette couche transparente constituée d'oxydes métalliques déposée par plasma sous vide va réfléchir le rayonnement infra-rouge intérieur. Ces vitrages sont appelés communément VIR, Vitrage à Isolation Thermique Renforcée. Les marques commerciales les plus connues sont "Planitherm Ultra®" chez St Gobain, IPlus® chez Interpane, Optitherm S® chez Pilkington, Planibel Top N® chez Glaverbel etc.

Ensuite on peut remplacer la lame d'air qui doit être comprise entre 16 et 20 mm pour être optimale par du gaz Argon afin d'accroître le pouvoir isolant du double vitrage d'environ 20% supplémentaire.

Et enfin on peut gagner quelques points d'isolation supplémentaire en remplaçant l'intercalaire séparant les 2 vitres, autrefois en aluminium très conducteur, par un intercalaire en matériau de synthèse composite revêtu d'une fine couche d'acier inox très peu conductrice. Ces intercalaires sont appelés "Warm-edge" (terme générique anglo-saxon signifiant "bords chauds"), ou bien "TGI®", "Swisspacer®" etc.

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation phonique ?

La transmission du bruit se faisant par vibration successive de couches d'air, les vitres agissent comme des membranes de haut parleur. Il importe donc d'avoir des vitres épaisses moins sujettes à transmettre les vibrations.
Mettre des composants verriers d'épaisseurs différentes permet d'avoir un décalage des fréquences critiques et d'atténuer les phénomènes de résonance pour amortir davantage les vibrations.
Affaiblissement sonore de base : vitrage 4 / 16 / 6 (environ 33 dB)
Amélioration classement Acotherm AC2 : Vitrage 4 / 16 / 10 (environ 35 dB)
Très forte atténuation acoustique Acotherm AC3 : Vitrage 44.2 Silence/ 16 / 10 par exemple (environ 39 à 40 dB)
Attention l'utilisation de ce dernier type de vitrage devrait faire l'objet d'une étude acoustique par un ingénieur acousticien afin d'avoir une cohérence dans le traitement des nuisances sonores compte tenu du prix élevé de ces vitrages et de l'investissement global que cela représente. (proximité de TGV, autoroute, aéroport etc.)

Existe-t-il un vitrage qui permet d’optimiser à la fois isolation phonique et thermique ?

Oui, il suffit de prévoir un vide de 16 mm minimum rempli de gaz argon entre les 2 vitres et d'avoir l'un des composant verrier traité en basse émissivité. Par exemple : 10 / 16 Argon / 4 VIR.
Le sens de pose du vitrage n'a absolument aucune influence sur la performance acoustique du vitrage. Toutefois la vitre de 10 mm étant plus solide, il est préférable de la mettre à l'extérieur (jeu de ballons...)

Double vitrage, triple vitrage, survitrage ?

Le sur-vitrage est une canne qu'on donne à un vieillard, ne comptez pas faire des miracles en optant pour cette solution fort onéreuse au regard des performances obtenues.

Le double vitrage VIR + gaz Argon 16 à 20mm et intercalaire warm-edge fabriqué sous certificat CEKAL (voir inscription dans l'intercalaire) constitue le vitrage de référence actuellement pour avoir le meilleur rapport performance/prix surtout en rénovation.

Le triple vitrage est bien entendu plus performant d'environ 30 à 40% mais le gain énergétique que cela va apporter en plus par rapport à un double vitrage déjà extrêmement performant ne sera que de 3 € par an par fenêtre environ. Compte tenu du prix élevé du triple vitrage, l'amortissement est pratiquement impossible à réaliser.
De plus les triples vitrages possèdent de nombreux inconvénients :
-Prix élevé
-Poids élevé (+50%)
-Sensibilité à la rupture par choc thermique fortement accrue : le vitrage du milieu surchauffe et n'est pas refroidi suffisamment. Une ombre portée soudaine et cela lui est pratiquement fatal, sauf si on a effectué une trempe, ce qui accroît encore le prix.
-Moins d'apports solaires, bien que ce problème soit désormais résolu avec de nouvelles couches mieux adaptées pour avoir la même quantité d'énergie solaire entrante qu'un double vitrage : Climatop Lux® de St Gobain par exemple.
-Isolation phonique est bien souvent dégradée par rapport à du double vitrage.
-Buée persistante sur les vitres extérieures l'hiver.

Alors quel avenir pour le triple vitrage ?
Si on veut construire une habitation à très haute performance énergétique (maison passive ou à énergie positive), on va devoir faire l'impasse sur le système de chauffage et accroître davantage l'isolation de l'enveloppe de la maison. Les économies ainsi réalisées sur le système de chauffage permettent alors de mettre en œuvre du triple vitrage afin d'empêcher la moindre parcelle de chaleur de s'échapper.
Dans ce cas l'ensemble de l'enveloppe de la construction sera parfaitement cohérent pour atteindre un très haut degré de performance en terme d'isolation thermique.
Or, dans le cadre d'une rénovation classique, il serait totalement incongru de mettre en œuvre un triple vitrage et de devoir percer une grille d'entrée d'air frais en traverse haute de la même fenêtre. Le gain apporté par le triple vitrage serait alors totalement annihilé par l'entrée d'air non réchauffé située au dessus.

D'autres conseils ou commentaires ?

Choisir des fenêtres fabriquées sous certification NF/CSTB et éligibles au crédit d'impôt actuel, ce qui impose déjà un bon niveau de performance.

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 08/01/2013 par un Ancien expert PagesJaunes

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation thermique ?

Je trouve l'explication d'EMAPLAST très juste et clair, je rajouterai que pour évaluer la performance thermique d'un vitrage isolant il faut prendre en consideration son Coefficient d'isolation thermique Ug.
Celui ci est exprimé en W/m2/h/K
Plus le Ug est bas plus la performance thermique du vitrage est importante.
Double vitrage isolant : Ug = 1.0 W/m2/K
Triple vitrage : Ug = 0.5 W/m2/K
Doubel vitrage à film suspendu = Ug = 0.5 W/m2/K

Exemple de calcul :
Une baie vitrée de 2,5 m x 9 m soit 22,5 m2 est exposée à une température extérieure de 0°C et une température intérieure de 22°C. (la différence entre l'int-érieure et l'extérieure est de 22°)
Avec un double vitrage faiblement émissif où le Ug est de 1,1 W/m2/K, cette baie vitrée laissera s'échapper :22° x 1,1 = 24,2 W/m2 soit 24,2 x 24heures x 22,5m² = 13,1 kWh
Donc cette baie vitrée laissera s’échapper 13,1 kWh en une journée.

  • Avec un double vitrage à film suspendu où le Ug est de 0,6 W/m2/K, cette baie laissera s'échapper :

22° x 0,5 = 11 W/m2 soit 11 x 24heures x 22,5m² = 5.940 kWh
Donc cette baie vitrée laissera s’échapper 5.940 kWh en une journée.

Les pertes thermiques d'un double vitrage à film suspendu sont donc deux fois plus faibles que celles d'un double vitrage classique

pour plus d'informations :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Double_vitrage_%C3%A0_film...



Quel choix de vitrage pour une bonne isolation phonique ?

Idem, l'explication technique de EMAPLAST est coéhrente, le coefficient de reduction acoustique Rw est l'indice de référence.

J'ajoute que l'acoustique est une science complexe et que le test en labaoratoire est quasi obligatoire pour mesurer Rw :

Exemple d'un test réalisé avec un double vitrage isolant Heat-Mirror composé ainsi :
6/10-10/44.2 : Rw(C;Ctr) = 40 (-2;-6) dB



Existe-t-il un vitrage qui permet d’optimiser à la fois isolation phonique et thermique ?

Oui bien sur , la technologie Heat-Mirror® permet à la fois d'avoir les avantages thermique d'un triple vitrage et d'amélirorer les nuisances sonores. Le film tendu à l'intérieur de la cavité absorbe jusqu'a 3-5 dB.

L'ajout de vitrage acoustique permettra d'augmenter les performances de Rw.
La composition suivant permet d’avoir une diminution acoustique Rw de 55 db

55.2 acoustique (extérieur)

10 mm intercalair + argon

1 film Heat-Mirror®

10 mm intercalair + argon

44.2 acoustique (intérieur)

Épaisseur totale 42 mm


Double vitrage, triple vitrage, survitrage ?

il n'y a pas de solution miracle, chaque technologie à ses avantages et ses inconvenients.

- Double vitrage
- Triple vitrage
- Double vitrage à film suspendu (Heat-Mirror®)

Tout dépend de vos besoins, de votre utilisation, du niveau de confort que vous souhaitez atteindre et bien sur de votre budget.

Il est certain qu'un très bon double vitrage 4/16/4 Ug 1.0 sera meilleure qu'un mauvais triple vitrage.

Par exemple, en toiture incliné à 10-15° (verrière véranda) il faut savoir que le Ug d'un double vitrage se dégrade pour passer de 1.1 à 1.7 ce qui diminue fortement l'isolation thermique de la toiture, seule les triples vitrages et doubles vitrages à films suspendu sont capables de conserver une toiture isolante avec un Ug=0.6. (le triple vitrage par contre à linvonvenient du poids et de l'épaisseur).

En résumé :

triple vitrage double vitrage
à film suspendu double vitrage TL : Transmission Lumineuse
Bon Très Bon
Très bon FS : Facteur Solaire
Bon Très Bon
Très bon Ug : Déperdition Thermique
Très bon Excellent Bon Epaisseur
Mauvais Bon Bon Poids Mauvais Bon Bon

D'autres conseils ou commentaires ?

Ecouter les conseils de plusieurs professionnels.
Lire de la doc spécialisé (magasine, forum etc...).
Ne pas croire aux miracles (la performance se paie).

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 26/03/2013 par un Ancien expert PagesJaunes

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation thermique ?

Ne pas oublier un intercalaire Warm Edge ; ça ne coûte rien, ça abaisse le Ug de 10%, et ça ne perd pas 10% de son efficacité comme l'argon...

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation phonique ?

Pas de réponse type ; bien sûr un 37 ou 44 ou 51 ou 57 Db va isoler du bruit mais pour être au top il faut identifier la nature du bruit et sa fréquence. Exemple : passage routier de camions, de mobylettes, bruit des avions qui décollent, autre ? A chaque besoin sa réponse. Chaque vitrage a sa spécificité, il y a par exemple chez St Gobain 7 différents 37 Db... Pour les autres, les 44 Db et consorts, c'est pareil. Un 41 Db bien chosii sera plus efficace qu'un 54 pris au hasard...

Existe-t-il un vitrage qui permet d’optimiser à la fois isolation phonique et thermique ?

L'idéeal serait un double vitrage qui ne limite pas trop l'apport solaire, avec Warm Edge, gaz argon faible émissivité, et surtout ne pas oublier de demander au fabricant un Sealant qui ceinture les vitrages d'un fonds bitumeux de masse ou autre selon fournisseur... 

Double vitrage, triple vitrage, survitrage ?

Survitrage si jamais vous ne pouvez pas faire autrement à cause du coût, des travaux ou du style (exemple : Versailles, quartiers classés historiques), le triple vitrage uniquement orienté vers le Sud.

D'autres conseils ou commentaires ?

Les nouveaux profils ont encore progressé et impliquent un triple joint de frappe, et des barrettes remplies d'isolant.

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 15/07/2013 par un Ancien expert PagesJaunes

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation thermique ?

Isolation thermique.Si vous êtes en plaine : Dites non au triple vitrage, en filtrant lumière et soleil, il sera contre productif.Le meilleur rapport est le 4/16a/4, le 4/20a/4 est légèrement moins isolant.Il faut un fillm ITR (VIR) pour retenir la chaleur à l'intérieur. Des joints Warm edge, souvent oubliés par les fabricants français ou en option.Vitrage : 4/16a/4 + ITR + Warm edge = Ug 1.0 Wm² K. dB 31Associé à un bon châssis PVC de 6 chambres d'isolation Uw = 1.2 / 1.26 Wm²K et non 1.4 comme la plupart des constructeurs français.
Acoustique.Pas de châssis en alu.Il faut que les verre soit d'épaisseurs différentes.4/16/6 = 33 dB4/16/10 = 35 dBCompromis :Le verre ne peut pas être parfait en thermique et en acoustique, il faut trouver un compromis qui correspond à vos besoins spécifiques.Le 4/16/10 est un bon compromis entre le thermique et le phonique. Nota : 4 dB double l'isolation phonique.On est donc au double du classique 4/16/4.
Pour une isolation supérieure, nécessaire pour les aéroports train  autoroute proche... il est préférable de consulter un spécialiste de l'acoustique pour analyser quelles fréquences doivent être traitées.
Attention les verres "silence" 44.2/16/10 = 40 dB L'effet silence est souvent désagréable à l'oreille résonance, écho, effet de vide.... à utiliser avec prudence.
Consultez les tarifs, en France, les prix grimpent très vite quand on sort des vitrages standards.

Quel choix de vitrage pour une bonne isolation phonique ?

4/16/10 = 35 dB

Existe-t-il un vitrage qui permet d’optimiser à la fois isolation phonique et thermique ?

4/16/10 = 35 dB

Double vitrage, triple vitrage, survitrage ?

Si vous êtes en plaine : Dites non au triple vitrage, en filtrant lumière et soleil, il sera contre productif.Le survitrage est un bricolage peu efficace, utilisé sur les site protégés et monuments historiques

D'autres conseils ou commentaires ?

La pose doit être parfaite pour obtenir un bon résultat.

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

PagesJaunes vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec PagesJaunes !

Ces pros peuvent vous aider